Pour développer ses activités, le Coursier wallon recherche des coopérateurs désireux de soutenir une entreprise locale, à forte ambition sociale et environnementale!

Rejoignez-nous !

 

Devenir coopérateur, c’est:

  • devenir un acteur de l’économie locale
  • donner du sens à votre épargne
  • soutenir une mobilité plus durable

 



Remplissez le formulaire de contact en indiquant que vous souhaitez devenir coopérateur : cliquez Ici.

Vous recevrez, dans les 5 jours ouvrables, toutes les informations utiles pour devenir coopérateurs (présentation de l’activité, statuts de la société, avantages fiscaux, coordonnées bancaires,…).

Nous vous confirmerons par la suite votre participation dans la coopérative Coursier Wallon au moyen d’un certificat d’inscription au registre des parts.

Nous vous proposerons aussi de recevoir les actualités de la coopératives (newsletter, groupe Facebook,..) ainsi que de participer activement en mettant vos compétences au service de VOTRE coopérative!

  • Pour investir dans votre économie locale.
    A l’heure des problèmes socio-économiques que nous traversons, la brique que chacun apporte à notre mur est non seulement essentielle mais aussi visionnaire : vous investissez dans un projet local, qui va générer de l’emploi près de chez vous et qui est également durable.
  • Pour investir dans un projet social actuel.
    La mobilité urbaine est un défi de taille, et le transport des marchandises en ville contribue à générer une partie non négligeable du trafic sur les routes. Or, il est possible dès aujourd’hui de réaliser ces transports avec des véhicules plus légers et non polluants. A eux seuls, les vélos de transport peuvent assumer 51% du transport de marchandises en ville!
  • Pour investir et être actif dans une entreprise.
    Votre part du capital de la coopérative vous permettra de suivre l’évolution des activités de Coursier Wallon, de participer aux assemblées générales et aux groupes de travail.

La coopérative Coursier Wallon est née de la fusion des coursiers montois (Olivier Bringard, Mons) et mosan (Jérôme Robert, Namur). Riche de l’expérience de terrain menée depuis 2011, Coursier Wallon souhaite contribuer à la mobilité urbaine en développant des services de transports de marchandises en ville avec des vélos de transport spécialement conçus pour les livraisons en centre ville: maniables, rapides et peu encombrants.

Exemples de services proposés :

  • Transport de colis (presse, matériel, e-commerce, panier bio, relevés de courses, commandes,…)
  • Courriers et documents: Coursier Wallon réalise les enlèvements et les dépôts dans les bureaux de poste et administratifs (greffes, hypothèque, cadastre,..)
  • Buffet traiteur, temps de midi: un transport fiable et de qualité qui permet de recevoir sa marchandise à l’heure!

  • lancer une antenne carolorégienne où un partenariat avec la société « City Depot » qui permettra de développer la mobilité douce des marchandises en centre-ville,
  • investir dans du matériel de transport électrique,
  • allouer les moyens nécessaires au développement commercial et à la communication : l’effort à ce niveau est important, car le potentiel est réel (le projet européen « Cycle Logistics » réalise une étude démontrant que plus de 50% des marchandises qui transitent en ville pourraient être confiées à des vélos ou véhicules plus adaptés au centre-ville) mais toute nouvelle solution entraîne un changement d’habitudes et il faut donc le faire savoir et démarcher activement les clients potentiels !
Nous lançons un appel public à l’épargne pour compléter le capital de notre société. Le montant total de l’offre de Coursier Wallon s’élève à 80000€, ce qui équivaut à 1600 parts sociales. Votre investissement sera principalement utilisé pour développer sereinement ses activités, pour acheter du matériel et de l’équipement aux membres du personnel sans devoir recourir à un prêt bancaire. Coursier Wallon est une société coopérative à responsabilité limitée créée le 31 janvier 2017 (Etude de Notaire Matagne Jean-Philippe à Charleroi).

Les parts sociales auxquelles vous souscrivez sont des parts sociales de la catégorie B (art 6 et 7 de nos statuts). Une part sociale ordinaire de Coursier Wallon a une valeur nominale de 50€.


Chaque coopérateur choisit d’investir pour un minimum de 50€ (1 part sociale)

Le conseil d’administration de Coursier Wallon admet en tant qu’associé tout coopérateur (personne morale ou physique)

  1. qui a libéré la somme équivalant au nombre de parts sociales qu’il souhaite acquérir;
  2. qui correspond aux critères d’admission déterminés par l’assemblée générale.
    A savoir :
    Tout candidat qui souhaite souscrire des parts sera admis comme associé (coopérateur) de Coursier Wallon, sauf s’il s’avère :
    • qu’il n’adhère pas à l’objet social et au but social de la coopérative;
    • qu’il exerce une fonction, une profession, une action ou un mandat contraire à l’objet social et/ou au but social de la coopérative;
    • qu’il exerce une fonction, une profession, une action ou un mandat qui entre en conflit d’intérêts avec la coopérative.

Oui en tant que coopérateur possédant une part de type B.

Tous les associés ont le droit de participer aux activités de la société, de recevoir un dividende (art 16 de nos statuts). En particulier, ils ont droit à participer aux assemblées générales.La participation comporte les observations et le dialogue entre tous les coopérateurs concernant les activités du Coursier Wallon.Nous pouvons résumé les droits des coopérateurs à un droit mixte; c’est à dire que les coopérateurs doivent agir dans l’intérêt social de la société et afin de défendre leurs intérêts patrimoniaux.Un mineur a le droit d’être coopérateur. La (les) part(s) qu’il possède est (sont) inscrite(s) à son nom dans le registre des parts, mais un majeur est désigné pour le représenter dans les instances de Coursier Wallon jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de la majorité

Les coopérateurs sont invités à participer à l’assemblée générale annuelle (chaque 2ème mardi du mois de mai), qui a seule le droit d’approuver les comptes annuels. A la fin de chaque exercice social, le conseil d’administration dresse l’inventaire ainsi que le bilan, le compte de résultats et ses annexes ainsi qu’un rapport de gestion lorsque la loi le requiert. Ceux-ci seront soumis à l’approbation de l’assemblée générale,Celle-ci entend les rapports des administrateurs et statue sur l’adoption des comptes annuels (bilan – compte de résultats et annexes)Enfin notez la possibilité d’organiser des assemblées générales extraordinaires ou des réunions de coopérateurs ainsi que la diffusion d’une newsletter «coopérateurs» et du groupe Facebook présentant les informations stratégiques et opérationnelles.

Votre investissement peut bonifier. Si l’activité de Coursier Wallon produit des bénéfices financiers, notre projet est d’envisager la distribution de dividendes à chaque détenteur de part(s). Cette distribution est définie par  statuts prévoient en outre que cette décision relève de l’assemblée générale.Cependant la distribution de dividendes ne sera possible que quand la coopérative aura fait des bénéfices nets et après qu’une partie suffisante de ceux-ci auront été affectés prioritairement à la réalisation du but social de l’entreprise, à l’amélioration des conditions de travail, au renouvellement du matériel et à une gestion prudente des finances.

Coursier Wallon bénéficie du Tax Shelter pour les Start Up. Cette mesure gouvernementale permet à tout investisseur, personne physique, de bénéficier d’une réduction d’impôt de 45% de son investissement dans une micro-société qui débute. Grâce à votre apport en cash, vous investissez directement dans notre activité tout en ayant un levier fiscal qui sera maximal si vous nous faites confiance durant quatre ans. En effet, si vous cédez vos parts avant cette période de 4 ans à compter de la date de leur acquisition, la réduction d’impôt qui vous sera accordée, lors de l’année d’achat, sera reprise proportionnellement pour les mois restant à courir jusqu’à la fin de ladite période de 4 ans.Comment fonctionne une réduction fiscale ?
Il s’agit de retrancher une somme d’argent directement de l’impôt à payer.
Prenons un exemple. Vous investissez 1000€ dans Coursier Wallon. L’administration fiscale établit votre extrait de rôle et il apparaît que vous devez payer 2.450€ d’impôt. Mais comme vous pouvez bénéficier du Tax Shelter sur votre investissement pour cette année-là, année où vous avez investi, le fisc réduit votre solde de 450€ (=45% de votre investissement), si bien qu’il ne vous reste en définitive que 2000€ à verser.Notez cependant que, qui dit “réduction d’impôt” présuppose qu’il y a un impôt à payer. Donc toutes les personnes physiques qui, pour l’une ou l’autre raison, ne payent pas d’impôt ne peuvent pas obtenir l’avantage fiscal. Pas d’impôt, pas de réduction.
Si l’impôt n’est pas suffisant pour absorber la totalité de l’avantage fiscal, la partie de l’avantage fiscal n’est pas remboursable, ni ne peut être reporté sur une année suivante.Réduction jusqu’à concurrence de l’impôt.
Sachez enfin que Coursier Wallon établira et vous remettra en temps utiles une attestation de votre investissement, condition sine qua non pour que vous puissiez bénéficier de cette réduction fiscale

Notez d’abord que la souscription à une ou plusieurs part(s) sociale(s) dans une société coopérative telle que Coursier Wallon n’est pas un dépôt d’argent. Il s’agit d’un investissement sous forme de capital à risque. Au même titre que tout autre placement de ce type, le risque ultime est la perte partielle ou totale de votre investissement, qui surviendrait uniquement en cas de faillite de Coursier Wallon. La faillite est toutefois l’aboutissement d’un processus qui comporte plusieurs étapes pour informer l’ensemble des coopérateurs sur la situation financière de l’entreprise. Bien avant la faillite, en cas de
difficulté importante, une assemblée générale doit être convoquée et des pistes de solutions présentées aux coopérateurs. Ceux-ci pourront alors décider de suivre les pistes proposées ou d’opter pour la liquidation de la société afin de récupérer tout ou partie de leur investissement.Vous trouverez une information complète sur les modalités de liquidation dans l’article 22 de nos statuts)

Oui, comme le confirme les statuts et en particulier, l’article 9.Les   parts   sont   librement   cessibles   entre   vifs   ou   transmises   pour   cause   de   mort   à   des associés titulaires de parts de même catégorie que celle faisant l’objet de la cession et ce, moyennant l’accord préalable du conseil d’administration. Par contre, les parts ne peuvent être cédées ou transmises par décès à des tiers, y compris les héritiers et ayants-cause de
l’associé   défunt,   à   l’exception   des   parts   de   catégorie   B   et   ce,   moyennant   l’accord préalable du conseil d’administration, lequel n’a pas à justifier de ses décisions.L’associé  démissionnaire, retrayant  ou  exclu  a droit au  remboursement  de  sa part telle qu’elle résulte du bilan approuvé par l’assemblée générale de l’année sociale en cours. Le remboursement de la part se fera selon les modalités déterminées par le conseil d’administration dans l’année qui suit celle de la démission, du retrait ou de l’exclusion.En cas de décès, faillite, déconfiture ou interdiction d’un associé, ses héritiers, créanciers  ou représentants recouvrent la valeur  de ses parts de la manière déterminée ainsi qu’il est précisé
ci-avant.

La valeur d’une part est calculée selon l’actif net du dernier bilan approuvé divisé selon le nombre de parts de coopérateurs.

Vous souhaitez devenir coopérateur? Vous avez une question?

Contactez-nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre question